Sélectionner une page

Hier, je vous expliquais 
Comment je faisais rapidement le tri des annonces immobilière

Mais une fois que j’ai fait cet exercice
Il faut entrer dans le détail.

Et il y a beaucoup, beaucoup de points à prendre en compte.
C’est ce que nous allons voir maintenant.

Le plus connu : les frais de notaire
En général, ils sont d’environ 7 à 8 %, voir plus pour les petits investissements avec notamment des frais de mutation incompressibles. Ce sont d’ailleurs ces frais qui font qu’ils sont si élevés. Ces droits de mutation sont collectés par le notaire et reversés à l’Etat.

Les frais liés à la caution ou l’hypothèque.
Lorsque vous contracté un prêt, deux solutions s’offrent à vous, la garantie souvent faite par une entité de la banque où vous empruntez. Toutefois, cela peut devenir compliqué en multipliant les investissements.
L’hypothèque se fait devant le notaire, mais nécessite souvent des frais de main levé si vous vendez avant d’avoir remboursé votre prêt.
Mais pour que cela soit plus clair, je vous laisse lire cet article.

Mais ce n’est pas tout.
Les frais de dossier ont souvent un coût important. Ils sont en général assez similaires entre les banques, mais varie entre 500 et 1500 € suivant le dossier.

Vous passez par un courtier ?
Comptez une nouvelle fois 1 % du prêt en frais.

Les frais d’agence sont à la charge de l’acquéreur ?
Alors tant mieux, il ne rentre pas dans le calcul des frais de notaire !

Tous ces points sont à prendre en compte
pour le calcul de vos mensualités, de votre rentabilité et donc de votre cash-flow final.

Bien sûr, tout ça est pris en compte dans mon fichier
Que tu peux télécharger ici !

À demain

Guillaume

Aller à la barre d’outils