Sélectionner une page

Hier, on évoquait un investissement immobilier souvent méconnu
Les murs commerciaux.

Pourtant, de nombreux avantages existent.
Quand on connaît les règles et que le bail est correctement fait.

Le premier est…
L’absence de vacances locatives.

En effet, lorsqu’un commerce s’implante
L’idée est de durer sur le long terme, de créer et développer son commerce sur le secteur.

De plus, lorsqu’il souhaite arrêter
Il peut vendre son fond de commerce à un nouveau commerçant exerçant la même activité que lui et donc reprendre le bail en cours.

Mais ce n’est pas tout.
S’il ne trouve pas de repreneur, il reste engagé dans son bail.

En clair, il existe deux types de baux principaux.
Le 3-6-9 ou le bail pro d’une durée de 6 ans en général.

Le commerçant à l’obligation 
De prévenir 6 mois à l’avance son souhait d’arrêter le bail.
Cela laisse donc le temps de se retourner.

Mais également, là où c’est extrêmement puissant
C’est qu’au moment où il présente sa dédite, et que son bail n’est pas terminé, il est redevable des loyers.

Prenons un exemple.
Avec un bail 3-6-9, cela signifie que le bail se renouvelle par période de 3 ans automatiquement. Si le commerçant envoie sa dédite au début de la quatrième année, vous pouvez encaisser des loyers jusqu’à la fin de la 6e année.

Bien sûr, je vous le déconseille.
Mais l’idée est que temps que vous n’avez pas de remplaçant, vous limitez clairement l’impact financier sur votre investissement.

Pour que j’analyse un bien immobilier, n’hésite pas à répondre à ce mail ou à prendre un rendez vous téléphonique.

On continue demain sur ce sujet.

Guillaume

Aller à la barre d’outils